Spécialiste de la distribution d'Energie liquide domestique, de carburants, de granulés de bois et de lubrifiants.

Contactez-nous

Contact

 

 

-A +A

Courbe du fioul

 

Courbe prix des énergies sept 2018

 

Actualités Marché

16/07/2019

MARCHE BAISSIER CE MATIN :

Le cours dollar fixing du 16/07 est de 1.1269 (1.1253)
Ce matin un dollar autour de 1.1261
 

Evolution marché du 15/07/2019

Evolution en €/m3 FOD   GO 
Zone Nord-4.2-.3.3
Zone Ouest-5-3.3
Zone Sud-2.70-3.5


Le marché de Londres ce matin devrait être baissier :  -2.7€

Nos évolutions de prix estimés devraient être :
Entre -4€ et -5€ sur derniers prix de base de la Zone Nord
Entre -4€ et -5€ sur derniers prix de base zone Ouest, Sud

QUE SE PASSE-T-IL DANS LE MONDE ?

Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi alors que la tempête tropicale Barry s'éloignait, sans avoir fait trop de dégâts, du Golfe du Mexique et de ses côtes, importante zone pour l'or noir américain.
Les opérations de production de brut et de raffinage sont déjà en train de reprendre après le passage de la tempête tropicale Barry;

De nombreuses plateformes en mer avaient suspendu leur activité à l'approche de cette intempérie, alimentant grandement la montée des cours en fin de semaine dernière.
Par prévention, des plateformes représentant jusqu'à 73% de la production dans le Golfe du Mexique avaient été évacuées, selon un décompte de l'agence américaine BSEE.

Mais après avoir largement épargné la ville très exposée de La Nouvelle-Orléans et les raffineries situées le long des côtes, la tempête montait lundi plus vers le nord du pays. Et les compagnies commençaient à réacheminer leurs employés vers les plateformes évacuées.

Au final, l'impact sur les prix de l'essence ne devraient pas durer longtemps car la suspension des importations et de la production a été compensée par une demande moins forte en raison des pluies.

Très attendus, des indicateurs sur l'économie de la Chine, premier importateur de matières premières au monde, se sont montrés mitigés.

La croissance chinoise s'est essoufflée sur un an au deuxième trimestre (+6,2%), signant sa plus faible performance depuis au moins 27 ans.











 

 










Top